Appuie-mains stalles 3-4. Un homme à figure joufflue, imberbe, vêtu d'une longue robe et coiffé d'une espèce d'écharpe enroulée autour de la tête à la façon d'un turban, dont l'extrémité découpée retombe sur le côté comme le guleron ou la patte du chaperon. A sa ceinture pend une bourse ornée par en bas de trois petites boules.: Il déroule une longue banderole.

Appuie-mains stalles 7-8. Dans une chaire à prêcher carrée, sans dossier ni abat-voix, affublé d'une chape de Jacobin dans le capuce de laquelle il a déjà emmagasiné trois pièces de volaille (3), maître Renard prononce « ung bel et solempnel sermon » devant un auditoire de gallinacées, quatre coqs et deux poules. Le rusé mangeur de poulets singe le geste d'un prédicateur d'une façon vraiment comique : une patte sur l'appui de la chaire ; il accompagne de l'autre, qui est levée, une pénétrante et persuasive démonstration. Son fin museau a été altéré par l'usure et présente aujourd'hui l'aspect d'un bec de corbeau (1).

(3) A l'époque où les religieux mendiants allaient encore de porte en porte quêter leur subsistance, comme ils ne portaient ni bourse, ni sac, ils mettaient partout Où ils pouvaient les objets qu'on leur donnait, dans leurs manches, dans leur capuce ou ailleurs. Les Franciscains ont conservé l'usage de se servir de leurs manches en guise de poches. Le même détail se retrouve dans le renard prêchant aux poules des stalles de Saint-Taurin - d'Evreux (LANGLOIS, Stalles de la cath. de Rouen, pl. 87), dans celui de l'église de Cuiseau, Saône-et-Loire (MONNIER, Bullet. archéol. du comité, t. II, 1842, p. 636), et probablement ailleurs encore.
(1) Ce n'est pas le lieu d'entreprendre une dissertation sur ce sujet si populaire au moyen âge. Rappelons seulement ce texte d'un auteur sacré du XIII° siècle : « Ve prophetis insipientibus, qui sequuntur suum spiritum... Quasi vulpes in deserto prophete tui, Israël, erant. Vulpes insidiantur pullis galline, sic mali prelati subditis quos debent, gallina tanquam pullos, fovere ». Comment. sur les psaumes, par jean Halegrin d'Abbeville. Bibl. Nat. ms. lat. 447, fol. z. - Sur jean Halegrin, voy ci-dessus, P. 16.