MISERICORDES 28. - Jacob arriva un soir auprès d'une ville, et ayant posé sa tête sur une pierre, il s'endormit. Pendant son sommeil, il vit en songe une échelle qui allait de la terre au ciel, et le long de laquelle des anges montaient et descendaient ; au haut de l'échelle il aperçut le Seigneur qui lui lit les solennelles promesses que l'on sait (2). Raconter cette histoire si connue, c'est décrire la miséricorde. Jacob est endormi accoudé sur une pierre, vêtu comme nous l'avons vu lorsqu'il prit congé de son père, le chapeau sur la tête. Devant lui, des anges montent et descendent le long d'une échelle au haut de laquelle on aperçoit le Père Éternel, tenant le globe du monde et bénissant. Dans le fond, sur une hauteur, se dresse l'enceinte fortifiée de la ville de Luza, flanquée de tours carrées.

(2) Gen., XXVIII, 5-15