MISÉRICORDES. - 76. – L'intendant et les gardes ont rejoint la caravane : trois sacs sont ouverts. Dans celui de Benjamin, on trouve le sac d'écus et la coupe de Joseph : elle a la forme d'un hanap couvert, analogue à celui qui est présenté au pharaon par le grand échanson, sur la rampe C 51 (6). L'intendant fait un geste à la fois surpris et peiné. Les cinq frères présents, plus Benjamin, qui joint les mains, semblent consternés, tandis qu'un des gardes étend les mains sur les deux premiers sacs, comme pour les saisir (7).

(6) L'écriture appelle scyphus la coupe de Joseph. qui a été ainsi interprétée par nos artistes.
(7) Gen., XLIV, 6-13.