MISÉRICORDES. - 61. – Après les avoir gardés trois jours enfermés, Joseph consent à ce qu'ils partent avec le grain qu'ils ont acheté, à condition de lui ramener leur plus jeune frère. Un seul restera en prison comme otage (7). Sortis de prison et délivrés de leurs liens, ils font des démonstrations de reconnaissance : l'un d'eux, soulevant son chapeau, fléchit le genou devant Joseph, qui, toujours debout devant son escabeau, les écoute d'un air de bonté, mais encore méfiant. Siméon qui restera pour répondre des autres, est réintégré en prison par le garde à habit tailladé. Toujours la maisonnette dans le lointain.

(7) Gen., XLII, 17-25.