MISERICORDES 27. - La colère d'Esaü fut terrible, « irrugiit clamore magno », menaçant de tuer Jacob dès qu'Isaac aurait rendu le dernier soupir. Mais Rébecca fit fuir Jacob à Haran auprès de Laban, son frère, sous prétexte d'aller chercher une femme (1). Jacob, vêtu d'une saie à plastron, la bourse au côté, et le chapeau à la main, se présente devant son père, avec un geste qui indique qu'il va partir. Isaac, assis dans un fauteuil à haut dossier, étend sa main vers lui pour lui donner encore une fois avant de partir la bénédiction d'Abraham. Rébecca est debout à côté de lui, le visage tourné vers Jacob; Esaü se tient à l'écart faisant vers son frère un geste menaçant.

(1) Gen., XXVII, 34-46; XXVIII, 1-4